Epargne en ligne

L’épargne en ligne

L’épargne en ligne vous facilite grandement la vie. Les frais inhérents à la tenue du livret sont très bas et peuvent même être gratuits pour certaines enseignes. De plus, sur une année donnée, on constate que les taux d’intérêts sont plus élevés en moyenne. De toute évidence, l’épargne en ligne représente une nouvelle manière de faire fructifier ses économies.

Plus rentable que dans une agence physique

epargne en ligne

by Images_of_Money/Flickr

Sur la page du compte épargne proposé par le site internet, vous aurez un accès direct à toutes les informations que vous désirez. Prenons l’exemple des taux d’intérêts. Pour certains comptes dans certaines banques, des taux fluctuant entre 4 et 5% sur plusieurs mois vous sont proposés. Sachant que le taux du Livret A oscille autour de 1,125% actuellement, il peut être avantageux de regarder de plus près les taux moyens avoisinant les 2 à 3%.

Qui plus est, il arrive que ces comptes épargnes aient des plafonds plus élevés que celui du livret A. Certains acceptent 10.000€, d’autres encore vont jusqu’à proposer 15.000€ de plafond. Alors qu’il n’est pas rare, dans cette période économique tourmentée, que les fins d’années soient difficiles, il est alors possible de profiter d’un petit revenu assez intéressant. En ce qui concerne la démarche : aucune inquiétude à avoir. C’est avec simplicité que l’inscription en ligne sur les plateformes se réalise.

Vous serez agréablement surpris par la quantité d’avantages qu’il y a à utiliser l’épargne en ligne. Non seulement vous pouvez profiter de l’information bancaire que l’on peut y trouver mais vous constaterez également une vrai réactivité du service client.

A propos de la fiscalisation

Un point négatif doit néanmoins être mis en évidence concernant l’utilisation d’une épargne différente des livrets A : la fiscalisation. Il se trouve que l’administration fiscale s’emploie avec ferveur à dénicher le moindre revenu devant être déclaré, donc soumis aux taxes.

Un impôt forfaitaire s’applique en effet aux revenus tirés de ce type de placements. A défaut d’être déclarés à l’impôt sur le revenu, ils sont alors diminués du Prélèvement Forfaitaire Libératoire (PFL). Les impôts afférents aux bénéfices seront alors exclus de la déclaration à l’IR. Au-delà de ce prélèvement, il reste encore à s’acquitter des cotisations sociales telles que la CSG et la CRDS pour ne citer que deux des plus connues parmi toutes ces prestations.

En fonction des revenus espérés et finalement obtenus, il vous faudra faire vos calculs afin de vous orienter vers la solution la plus avantageuse pour vous. Lequel du livret A très faiblement rémunéré mais exonéré ou du livret plus élevé mais déclaré est le plus rentable pour vous ? La réponse vous appartient.

Pour faire fructifier votre argent, il existe aussi les produits boursiers. Les débutants peuvent également suivre le cours de la bourse et investir sur les marchés financiers. Bien qu'il y ait des risques, la rentabilité de la bourse peut s'avérer très élevée !

Cliquez ici pour en savoir plus sur les banques en ligne